514-706-0890  info@tinakarr.com

Les p’tites vites aussi pour les femmes

Les p’tites vites aussi pour les femmes

Est-il toujours nécessaire de prendre le temps de faire l’amour, beaucoup de temps? Ne peut-on pas trouver plaisir dans ces petites séances rapides qui ponctuent nos journées comme une gorgée de notre café expresso préféré?

Si les longues soirées érotiques qui s’étirent jusqu’aux aurores nous permettent de savourer davantage  la sensualité de l’amour,  les moments qui se prolongent  nous offrent aussi la possibilité d’explorer et d’échanger plus langoureusement avec notre partenaire et nous abandonner aux plaisirs.

Le facteur temps jouerait-il donc sur notre capacité à nous livrer librement aux jeux sexuels? Sans doute.
Tout comme un repas romantique, où les sept services retardent le bonheur du dessert et de goûter finalement au fameux fondant au chocolat noir, l’amour qui n’est ni pressé, ni bousculé fait monter le désir et profite aux amants.

Mais dans ces conditions,  pouvons-nous avancer que le croque-monsieur pris sur le pouce n’apporte aucune satisfaction? Dans la même veine, les p’tites vites peuvent-elles combler adéquatement une envie?  Pouvons-nous réellement prendre plaisir à l’amour expéditif?

Nous avons tort de croire que seuls les hommes aiment profiter de leur excitation ponctuelle et soudaine tout en ne pensant à rien d’autre qu’à leur jouissance éminente. Ces instants souvent convoités  par les hommes semblent toutefois leur être réservés. Auraient-ils le privilège exclusif d’aimer le sexe rapide et sans décorum?

Soyons clairs, ces p’tites-vites, rarement pourvues de tirades romantiques, sont certainement dépourvues de préliminaires. Alors si on suppose que la plupart des femmes privilégient une approche douce, emplie de caresses, de baisers et autres mises en bouche, seraient-elles ainsi inaptes à recevoir ces plaisirs imprévus et en retirer une satisfaction équivalente à celle des hommes? Les hommes seraient-ils les seuls à avoir cette capacité d’adaptation  souple et libre qui  favorise l’amour vif et inattendu.

Et bien détrompez-vous!  Bien que les femmes préfèrent le plus souvent le temps de la rencontre, de la séduction et des jeux coquins en préliminaires avant de passer à l’action purement sexuelle, bon nombre de femmes adorent être prises par surprise, à l’improviste et sans courbettes ou révérences! Sans toujours vouloir l’avouer, elles rêvent, tout comme les hommes, de ces galipettes aussi immédiates que saisissantes, amenées sans façon ou tralala.

Et aux hommes de leur offrir, s.v. p. quelque bagatelle séance tenante!

Que ce soit en basculant du lit, à même la peau de mouton, en sortant de la douche, appuyé sur le comptoir de granite, ou dans l’entrée alors que l’on ramasse le journal du matin dans notre robe de chambre encore toute chaude de sommeil, sachez messieurs, que les femmes demeurent dans l’expectative!

Leur peau souffre de ne pas être pelotée plus souvent. Leurs corps appellent les caresses audacieuses. Leurs bouches salivent par anticipation  un baiser potentiel. Elles frémissent à l’idée de sentir votre masculinité se frotter tout contre elles, là maintenant et tout de suite!

Si seulement vous saviez….Silencieuses elles espèrent.

Pourquoi ne prennent-elles pas prendre l’initiative ?  demanderez-vous.  En effet, votre partenaire pourrait saisir l’objet de son désir et l’enfouir dans l’âtre de sa féminité. Mais le geste ne saurait leur provoquer  autant d’émoi. Comme si la jouissance promettait d’être amoindrie par  une intervention effrontée.

Messieurs, faites plaisir  à votre amante en la surprenant et entrez sans frapper. Vous serez sans doute fort bien reçu !